|     |   06 69 54 64 66   |   09 72 54 69 88   |   du lundi au vendredi de 9h à 18h

Générer du contenu de qualité nécessite analyse, créativité, discipline et inspiration

Générer du contenu efficace pour augmenter le trafic sur son site

Dernière mise à jour octobre 27th, 2017 à 09:22

C'est trop dur d'écrire un « truc »… J'y arriverai jamais ! Bouhouhou…

Créer du contenu original susceptible de vous faire monter dans les SERPs (Résultats de recherche, littéralement Search Engine Result Pages) n'est pas de prime abord une chose très facile à appréhender, et cela demande évidemment la maîtrise de certaines techniques, et de :

  • maîtriser un tant soit peu l'outil informatique (au moins la navigation sur internet)
  • être à l'aise dans le fait d'exprimer une idée, ou d'expliquer quelque chose
  • avoir un minimum d'aptitude dans l'expression écrite
  • avoir un peu l’œil curieux et pourquoi pas un tantinet artiste
  • savoir utiliser quelques outils de base (Google, Traitement de texte, Photofiltre, Paint, etc...)

Mais rassurez-vous ! Même si vous n'êtes pas à l'aise avec l'idée de rédiger un texte original, ne vous inquiétez pas, avec un peu de méthode et des routines vous y arriverez : c'est que je vous apprends lors de mes ateliers.
Si vous et l'orthographe ça fait deux, trouvez quelqu'un qui est bon en orthographe autour de vous (il en reste encore) et demandez-lui de corriger. Votre égo peut en prendre un coup, mais c'est mieux ainsi.
Pour ce qui est des visuels, quelques règles de copyright sont à respecter : il y a pléthore d'images en CC0 (Domaine Public), il y a largement de quoi faire pour illustrer son propos. Si vous savez utiliser Gimp ou Inkscape c'est encore mieux.

Vous devrez devenir pote avec SEO et SMO…

SEO et SMO sont les deux choses que vous allez devoir sinon maîtriser, à tout le moins comprendre avant de pouvoir créer des contenus susceptibles d'être lus dans un premier temps, et partagés sur les réseaux sociaux dans un second temps, avant d'espérer une quelconque conversion de prospects en clients.

Le SEO, c'est tout une batterie de techniques, d'astuces destinées à optimiser le contenu que vous allez générer de manière à vous positionner au plus près du rang 1 sur Google, c'est à dire juste après les annonces payantes de Google dans les résultats de recherche.

Pensez chaque article comme si vous deviez rédiger à la fois à la Une d'un magazine papier et son article central, avec ses titrages, son chapô, et ses mises en exergue.

Pourquoi je ne parle que de Google ? Car aux dernières nouvelles, c'est -à-dire, pour juillet 2016, selon StatCounter, en France, Google draine 94 % du trafic des requêtes sur moteur de recherche. Autant dire qu'optimiser par exemple son contenu en fonction des résultats sur Yahoo (2,1%), ou Bing (3,5%) serait tout bonnement inutile. Rien ne vous empêche de le faire.

Personnellement, je vérifie systématiquement le positionnement de certaines pages sur ces deux moteurs à des fins purement éducatives pour moi : en effet cela me permet de sortir de la réflexion induite par les algorithmes de Google. Je ne crois pas vraiment à l'émergence dans un futur proche d'un vrai concurrent occidental pour Google, mais sait-on jamais, il est toujours bon de confronter ses résultats sur Google à ceux sur Bing et Yahoo, juste pour se remettre en question sur le fond, car malheureusement nous devrons suivre la forme selon les critères du géant de Mountain View. …

NB : c'est quelque peu hors-sujet, mais il existe un méta-moteur qui ne trace pas : Framabee, qui est le fait d'une grande initiative française de « dégooglisation » du net orchestré par les géniaux créateurs de Framasoft… Aussi, ne boudons pas notre plaisir, car il est vraiment bien : je m'en sert pour toutes mes recherches personnelles.

Le SMO est plus subtil et très versatile, puisqu'il s'agit d'optimiser votre présence, votre impact sur les réseaux sociaux… Quand on sait comment fonctionne un membre d'un réseau social dans ses partages et ses « like », on est en droit d'avoir des doutes légitimes sur le terme « Optimisation » dans SMO (Social Media Optimisation). Cependant, il va vous falloir trouver des fidèles, des fans, des accrocs qui vont relayer votre contenu et, souhaitons-le, le rendre viral.

En réalité, la SMO ressemble à une course à la fidélisation et à la quête de relais. Je ne parle pas de leads, bien que l'idée en soit finalement très proche : il s'agit de trouver un maximum de personnes sur les réseaux avec qui on pourra interagir, qu'on pourra interpeller, afin qu'elles relaient un maximum les contenus que nous produirons dans le but d'obtenir du trafic et des retombées commerciales… Mais il ne faut pas se faire trop d'illusions, c'est un travail, souvent de longue haleine, qui, lorsqu'il fait mouche, est vraiment enrichissant, dans tous les sens du terme.

Va falloir vous mettre à Google Analytics… Aïe !?

Google Analytics est une véritable usine à gaz, et on peut très vite y perdre son Latin, en revanche c'est un outil formidable, même si on ne l'utilise qu'à un très faible pourcentage de ses capacités.

En effet, en s'attardant et réfléchissant seulement sur les données de trafic et d'acquisition de ce trafic (sans forcément créer d'entonnoir de conversion spécifique, sauf pour l'e-commerce) sur des périodes identifiées au cours desquelles on a lancé des opérations spéciales, on peut faire une analyse empirique de ce qui fonctionne et ne fonctionne pas dans sa communication.

En vérifiant les sources et référents des réseaux sociaux, et les pages visitées issu d'un clic sur le réseau social, on peut déjà faire une analyse assez précise de ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Si en plus vous avez une page pro sur Facebook, les statistiques sur le nombre de personnes atteintes et les évolutions en terme de personnes atteintes de telle ou telle publication son riches d'enseignement. Même si comme d'habitude il faut pondérer les magnifiques chiffres que Facebook vous balance en vue de vous faire payer pour que votre publication soit encore plus efficace, etc.

Ne vous laissez pas acornardir, comme pour tout, avec de la discipline, vous en viendrez à bout.
Et afin de vous y aider, lors de mes ateliers, je démystifie pas mal d'idée reçues sur l'article idéal… Car, il est comme le conjoint idéal : c'est une chimère.

Et alors, ce contenu parfait, à quoi ça ressemble ?

Ben, c'est comme pour tout, ça dépend de ce que vous voulez dire…
Des tendances se dessinent : la vidéo devient de plus en plus incontournable, mais une vidéo pourrie ne fera pas mieux qu'un bon article avec un bon visuel bien choisi, une image taillée au cordeau ou une photo de derrière les fagots dont vous seul avez le secret…

Pour créer un bon contenu, cohérent avec votre ligne éditoriale, qui permette de drainer un trafic important sur votre site et surtout qui provoquera réactions et commentaires, vous devrez trouver un ton, une ligne graphique et un style. C'est indispensable.

Tout cela en respectant évidemment les règles qui consistent à rythmer un article avec une citation, une mise en exergue, un lien sortant, une image, une vidéo, et surtout un truc à dire, car parler pour ne rien dire, y'a pas pire.

Même si Google vous classe correctement un article dont le contenu n'a aucune valeur ajoutée, vous n'aurez pas de suite, un taux de rebond de malade sur cet article et cela finira par vous desservir.

Lors de mes ateliers, je vous permets de définir, en fonction de vos compétences, de votre caractère, de votre business, et du temps que vous pouvez allouer à la création de contenu le type de contenu qui vous conviendra et les canaux sur lesquels le diffuser afin de générer un maximum de trafic utile.

Tout cela se fait dans le temps. Rome ne s'est pas faite en un jour.

 

 Apprendre et se former     mardi 16 août 2016     Patrice Romevo

 

1 commentaire sur “Générer du contenu de qualité nécessite analyse, créativité, discipline et inspiration”

  1. Ping : » Atelier : Éditer du contenu de qualité pour un bon référencement | Création de site internet, SEO, webmarketing, rédacteur, conseil et formation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *